Acteur majeur de la distribution de gazole vrac et d'AdBlue® aux transporteurs routiers
Cours 14h00Brent 70,38 $/b
14h09Euro / Usd 1,1855
Besoin de conseil ? Appelez-nous
Du lundi au vendredi de 8h à 12h30 et de 13h30 à 18h
0 810 005 445
Service 0,06 €/min + prix appel

Autres contact >
Vous souhaitez être rappelé gratuitement par un conseiller :
Votre demande a bien été prise en compte
Envoyer

Les prix du marché en temps réel

 
 
Source :  -   

0 810 005 445
prix d'un appel local
Pour obtenir un prix, appelez le

Flash marché AFP du jour :

USA: les stocks de pétrole brut augmentent de façon surprise, signe négatif pour la demande
04/08/2021 16h52



Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont grimpé de façon surprise la semaine dernière, signe d'inquiétude sur la solidité de la demande, ce qui a fait chuter les cours mercredi.
Selon le rapport hebdomadaire publié par l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), les stocks de brut ont gonflé de 3,6 millions de barils (MB), à 439,2 MB, pour la semaine close le 30 juillet.
Ces chiffres ont surpris les analystes interrogés par l'agence Bloomberg qui tablaient sur un repli de 3 millions de barils.
Les réserves d'essence en revanche ont décru plus qu'anticipé, plongeant de 5,3 millions de barils contre une baisse de 1,5 million de barils attendue.
"La baisse des stocks d'essence était une bonne chose car cela signifie que les Américains prennent la route pour leurs vacances", a reconnu Andy Lipow de Lipow Oil Associates.
Mais le bond surprise des réserves de brut, qui implique que la demande de brut a été moins forte, est en revanche "une source d'inquiétude pour le marché", soulignait l'analyste.
"Cette hausse des stocks intervient au moment où l'on parle de plus en plus de la propagation du variant Delta qui pourrait pénaliser la demande d'or brut au cours des prochains mois", s'inquiète le spécialiste.
"Le marché craint que l'économie ne ralentisse si ce variant devient plus répandu", a-t-il ajouté.
Les raffineries américaines ont fonctionné à 91,3% de leurs capacités, contre 91,1% la semaine d'avant, transformant en moyenne 15,9 millions de barils par jour (mbj).
La production d'or noir aux Etats-Unis est restée stable à 11,2 millions de barils par jour (mbj).
Les importations se sont affichées en légère baisse, à 6,5 mbj contre 6,4 mbj sur les sept jours précédents, tandis que les exportations ont elles régressé de plus de 500.000 bj à 1,9 mbj.
Après cette annonce, le prix du baril américain de WTI pour livraison en septembre accélérait son repli passant sous la barre des 70 dollars le baril. Vers 16H30 GMT, le cours du WTI chutait de 3,39 dollars à 68,17 dollars.
La consommation moyenne globale de produits pétroliers au cours des quatre dernières semaines s'est établie à 20,5 mbj, en hausse de 12,4% par rapport à fin juillet 2020. Comparativement à la semaine précédente, elle a stagné à 21,1 mbj.
La demande de kérosène, reflet de l'activité de l'aviation commerciale, s'est un peu tassée par rapport à la semaine d'avant à 1,64 mbj contre 1,65 mbj.
Elle reste en hausse de 15% par rapport à fin juillet 2020, en pleine pandémie.


S’abonner pour recevoir les flash marché par email Archive des flash marché AFP pour les 7 derniers jours >>