Acteur majeur de la distribution de gazole vrac et d'AdBlue® aux transporteurs routiers

Les prix du marché en temps réel

 
 
Source :  -   

0 810 005 445
prix d'un appel local
Pour obtenir un prix, appelez le

Flash marché AFP du jour :

Le pétrole finit la semaine en hausse, tensions sur l'offre
20/05/2022 21h08



Les cours du pétrole ont terminé la semaine sur une petite hausse, tirés par les craintes sur l'offre et la demande d'essence, celle-ci demeurant forte malgré les prix records.
Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a clôturé en hausse de 0,44% à 112,55 dollars.
Quant au West Texas Intermediate (WTI) américain, il a lui gagné 0,90%, à 113,23 dollars.
Après un creux en milieu de semaine lié à l'appréhension d'un ralentissement économique majeur dans le monde, l'or noir a rebondi pour retrouver quasiment son niveau de lundi.
"C'est une nouvelle journée dans un marché incertain", a commenté James Williams, de WTRG Economics.
"Les risques sur l'offre continuent à tendre le marché et demeurent le principal facteur d'orientation", a fait valoir Bart Melek, dans une note. Il a notamment mentionné la perspective d'un embargo de l'Union européenne sur les importations russes, même si aucun accord n'a encore été trouvé.
Autre élément de surchauffe, selon Bart Melek, le fait que les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) continuent à produire des volumes sensiblement inférieurs à leurs objectifs officiels, déjà considérés comme insuffisants.
Par ailleurs, le brut est aussi entraîné par la fièvre qui agite l'essence et le gasoil. Les deux variétés de carburant enchaînent les records aux Etats-Unis, à l'approche du week-end férié de Memorial Day, dans une semaine, qui marque le début de la saison des grands déplacements en voiture.
"Le raffinage va augmenter un peu", pour répondre à l'accélération de la consommation, "mais on va bientôt arriver au maximum des capacités", prévient Bill O'Grady, responsable de la recherche chez Confluence Investment Management.
Les analystes de JPMorgan tablent désormais sur un gallon d'essence (3,78 litres) au-dessus de 6 dollars cet été, ce qui constituerait un nouveau bond de plus de 30% du prix à la pompe par rapport aux niveaux actuels, qui sont déjà records.
Toujours côté demande, le marché suit de près, selon Carsten Fritsch de Commerzbank, la sortie progressive de la Chine des confinements stricts, principalement à Shanghai, qui devrait engendrer un redémarrage de la consommation d'énergie.
tu/vmt/def
COMMERZBANK
J.P. MORGAN CHASE & CO


S’abonner pour recevoir les flash marché par email Archive des flash marché AFP pour les 7 derniers jours >>